Chez Gigi

Outside it is winter. But in here it’s so hot.

« Willkommen », The Emcee, Cabaret

Lyon. Janvier. Il est 20h. Dans la petite rue qui quitte la grande place, entre deux pubs pour étudiants, le numéro 13. Une façade aveugle, une porte, une sonnette. La rue est encore calme. On sonne, on attend. La porte s’ouvre, c’est Grégoire. Un bras prend le manteau, un autre tend un numéro, tandis qu’une flûte pétillante surgit sur le bar.

Quelques bises, Diamond, Fabian, Sydney. Et Gigi, dans sa veste rose à revers de soie, qui patiente derrière le comptoir. Maquillage et sourires étirent déjà les visages ; les premiers clients font leur entrée.

Tandis que sur les tables rondes règnent la chère et le vin blanc, les coulisses bruissent de corps et de froufrous. Chaque coup de crayon permet de s’approcher un peu plus d’une créature idéale, transformée par un rituel minutieux. Les sourcils disparaissent sous le blanc, les tailles s’affinent, les talons sculptent les jambes et les éclairages crus fardent encore davantage les visages.

On se presse pour rejoindre un instant ce panthéon sublime qui, de Mein Herr à Bambino, s’érige en mythe. Le cabaret a ses héros et ses codes : de l’entrée jusqu’au dernier verre, tout a toujours déjà commencé et rien ne doit jamais sembler s’arrêter. Jusqu’à ce que, dans le silence d’une coulisse, un glissement de masque finisse par trahir l’illusion ; et le sexe de l’autre.

Texte et photographies : Aurélien Cohen ©  http://www.aureliencohen.com/

Oh Paradis, 13 Rue Sainte-Catherine, Lyon 1er

Chorégraphie – Patrick Narboux et François Huchard

Interprétation – Diana Milano, Sydney Perkins, Fabian, Diamond et Gigi

Équipe – Grégoire, Thomas et Jérôme

Vous avez aimé ? Partagez cet article !
Poster un commentaire